“Moi Président”: j’inviterai le diable Rohani à ma table


Voilà le jour tant attendu par le président Rohani qui savoure son retour à la table des puissants de ce monde

Mis au ban des nations pendant si longtemps car ayant des liens avec des organisations terroristes et voulant obtenir l’arme nucléaire, voilà que l’Iran est désormais devenu un pays fréquentable et donc reçu en grande pompe par la France.

Il faut dire que les temps ont changé, aux yeux de l’opinion internationale on a trouvé pire que le “Satan” iranien en la personne de l’état islamique. Et finalement, la bombe atomique que l’Iran souhaitait fabriquer en secret n’était juste que le fantasme d’Israël.

Voilà Rohani reçu comme il se doit par un François Hollande à l’affut de contrats commerciaux. Cette vision à court terme du profit nous rappelle la venue d’un certain Khadafi que Nicolas Sarkozy a bien eu du mal à faire oublier. Cette visite du guide libyen a en effet couté cher à l’ancien président français.

A l’époque, Vous avez été choqué Monsieur Hollande et cela avait choqué bon nombre de membres de votre bord politique de voir Khadafi débarquer en France, ceux là même qui sont aujourd’hui étrangement muets ou même favorables à l’accueil de Rohani.

je vous dis juste Monsieur Hollande qu’en choisissant de parler avec le “moins pire” on reste en négociation quand même avec l’axe du mal. La politique du profit ne doit pas remplacer la politique du courage.

Le mal ne peut se bonifier mais le courage peut lui progresser, alors Monsieur Hollande “Vous Président” forcez juste Rohani à parler des droits de l’homme, de la liberté des femmes, des exécutions sommaires en Iran,  de l’holocauste et même à l’occasion d’ Israël….

Par Serge ATLAN – SA REAL NEWS