L’immobilier en Israël en plein boom… Le luxe s’installe !

immobilier

L’immobilier en Israël est en plein essor depuis une bonne quinzaine d’années déjà. Les prix ont fortement augmenté récemment, avec une impressionnante accélération depuis les 7 dernières années d’environ 80% ! L’augmentation sur la même période à Tel Aviv est proche de 100%…

Tel Aviv, emblême phare de cette exubérance, est même devenue la ville la plus chère du Moyen-Orient. Le prix moyen d’un bien dans la « ville qui ne dort jamais » se situe vers 7 500€/m², à comparer avec les 8 000€ moyen de Paris, ville la plus visitée au monde. Bien sûr, des différences de prix importantes peuvent être constatées entre les différents quartiers et les types de constructions.

L’effet « change » commence aussi à se faire ressentir plus récemment pour expliquer ces prix au m² en euro très élevés ; en effet, le shekel est fortement monté, malgré le conflit armé dans la borne de Gaza l’été dernier. Même les villes d’Ashqelon (15km de la borne de Gaza), et dans une moindre mesure d’Ashdod (35km environ), prises pour cible par les tirs de roquettes du Hamas, n’ont pas subit de baisse de leur prix suite au conflit. La parité EUR/ILS est passé de 4.95 à 4.20 sur les 3 derniers mois (Décembre à Mars). La devise israëlienne s’est appréciée d’environ 18% sur cette période, ce qui ne semble pour l’instant pas freiné l’investissement étranger dans l’immobilier. Enfin, la croissance du PIB en Israël ces dernières années tourne autour de 3%. Avec un taux de chômage inférieur à 6% et une inflation (CPI) de l’ordre de 0.50/1%, seul le pouvoir d’achat local (salaire notamment) fait défaut pour permettre un plus fort taux de propriété dans la population nationale.

L’immobilier de luxe commence depuis quelques années déjà à s’installer durablement dans le paysage immobilier israëlien de la construction, avec de nombreux projets d’envergure comme à Jérusalem et Tel Aviv. La « Ville sainte » attire historiquement une clientèle fortunée anglo-saxonne (américains en tête) qui recherche un pied à terre, un investissement, ou un bien pour la retraite dans cette ville unique au monde où la spiritualité règne en maître. Les russes et – désormais – les français (et autres européens), plus attirés par la mer, ont investit quand à eux la zone côtière du centre d’israël, qui s’étend de Netanya (au Nord) à Ashdod (au Sud), sur environ 65km avec Tel Aviv quasi-parfaitement à mi-chemin. Durant les vacances scolaires françaises, notamment d’été, on entend plus parler français qu’hébreux, au grand étonnement de ceux qui s’y rendent pour la première fois. La « ville blanche », poumon économique d’Israël, concentre une qualité de vie exceptionnelle et des perspectives d’évolution économique les plus diverses : le high-tech, la biotechnologie, les techniques d’irrigation et de gestion de l’eau à la pointe, le secteur bancaire et financier, la bourse des diamants et… le secteur de la construction, pour n’en citer que quelques uns.

Sotheby’s International realty, connu à travers le monde, commercialise en ce moment certains projets immobiliers à Tel Aviv parmi les plus luxueux d’Israël et du monde. Deux d’entre eux ont particulièrement attiré notre attention : « Meier on Rothschild », la tour résidentielle qui vient de dépasser (et c’est une première !) la somme de 1 milliards de shekel (230 M€) en commercialisation (pour un projet final d’environ 1.45 MM NIS, soit 335 M€). Le projet propose des standards des plus luxueux et est notamment désigné par la renommée Patricia Urquiola, architecte d’intérieur italienne. Richard Meier, détenteur du prestigieux Prix Pritzker, en est l’ingénieux instigateur.

Plus récemment encore, et toujours pour rester sur le front « people », ce sont maintenant les sœurs Kardashian qui viennent de faire l’acquisition d’un bien en bord de mer à Tel Aviv, au 96 Hayarkon, pour $30M ! Tel Aviv devient un centre névralgique du Moyen-Orient aux allures de Jet Set.

Enfin, un autre projet, à Yaffo cette fois, un des quartiers historiques de Tel Aviv (dont le nom officiel est Tel Aviv-Yaffo), se développe dans un style opposé : la fameuse chaïne d’Hotels de luxe (5 étoiles) « W » y a conçu un Hôtel et des appartements haut-de-gamme alliant caché historique et modernité : la magnifique Chapelle de l’époque Napoléonienne (où les inscriptions « Liberté Egalité Fraternité » sont encore présentes…) figurent parmi les nombreux atouts historiques du monument.

Du côté des appartements en vente, un studio s’affiche quand même au prix de $800k, quand un penthouse splendide se vend pour $11M.

De plus en plus de grande chaînes d’Hotels s’installent en Israël, comme le Ritz-Carlton par exemple, présent à Herzliya (banlieue chic de Tel Aviv). Tel Aviv, et Israël de façon générale, n’ont pas fini de se transformer, pour encore une vingtaine d’années au moins…

Mikaël ABOUCAYA , 23 mars

nextfinance

http://www.next-finance.net/L-immobilier-en-Israel-en-plein