Des manifestations prévues ce week end à Paris et Lyon pour commémorer la NAKBA!!!

Le BNVCA demande l’interdiction de manifestations publiques palestiniennes commémorant LA NAKBA (catastrophe de la création de l’Etat juif) à Paris et Lyon le 16/5/15, incitatives à la haine,et risquant encore de dégénérer en pogroms

Le BNVCA est requis par de nombreux citoyens de Lyon , de Paris et des environs de ces métropoles, qui expriment leur inquiétude mêlée de colère, en apprenant que des organisations appellent à un rassemblent le 16 mai, pour « commémorer la NAKBA » considérant que la création de l’Etat d’Israel est une catastrophe, un désastre.

Pour ces rassemblements publics qui sont prévus SAMEDI 16 MAI DE 15 H À 19 H PLACE SAINT-MICHEL A PARIS et SAMEDI 16 MAI A PARTIR DE 15 H PLACE DE LA REPUBLIQUE A LYON, les organisateurs annoncent « GRANDE EXPOSITION SUR LA NAKBA (désastre de l’existence de l’Etat juif) ET THEÂTRE DE RUE » et recommandent « APPORTEZ VOS DRAPEAUX ! VENEZ EN FAMILLE ! ».

Le BNVCA considère que ces appels à manifester publiquement contre la Création de L’Etat juif, sont générateurs de haine et de troubles . Ils participent de cette propagande anti israélienne qui incite à la haine et pousse à l’acte antijuif comme aux crimes contre de juifs dans la rue , les commerces juifs, les écoles juives, les synagogues , et des agressions jusqu’au domicile de famille juive (comme à Créteil). Ces rassemblements sont en totale contradiction avec les principes formulés par le Premier Ministre et du Président de la République qui ont clairement déclaré que « L’ANTISIONISME C’EST L’ANTISEMITISME ». La NAKBA est la manifestation anachronique,la plus antisioniste qui soit.

Parce que toute permission accordée à une manifestation publique contre l’Etat d’Israel, sa renaissance, est totalement incohérente et dangereuse, le BNVCA demande au Premier Ministre, au Ministre de l’Intérieur, de mettre en application les discours avec les actes en faisant prononcer par les Préfets de Police de Paris et Lyon l’interdiction de ces manifestations à risque.

Les français, les citoyens juifs sont encore marqués par les dérives des rassemblements pro palestiniens qui deviennent chaque fois des manifestations antijuives, des pogroms comme à Paris le 18 juillet 2014 ( la synagogue de la Roquette), ou à Sarcelles, le 20 juillet 2014 .

Le BNVCA considère que « l’esprit du 11 janvier » 2015 ne peut négliger cette situation.

BNVCA http://www.sosantisemitisme.org/communique.asp?ID=1126