M.Habib annonce la validation des diplômes des dentistes français en Israël

Le combat a été rude mais la victoire est belle. Ainsi Meyer Habib vient d’annoncer que les Olim dentistes justifiant de plus de 5 ans d’expérience professionnelle dans leur pays seront dispensés d’examens d’équivalence. Voici sa déclaration sur son compte facebook:

ISRAËL – RECONNAISSANCE DES DIPLÔMES DES DENTISTES – LES OLIM DE FRANCE ENFIN ET DE FAÇON DÉFINITIVE DISPENSES D’EXAMEN !

« La commission Santé de la Knesset a voté mardi 29 mars 2016 les amendements dispensant d’examens d’équivalence – théorique et pratique ! – les Olim dentistes justifiant de plus de 5 ans d’expérience professionnelle dans leur pays.

Cette avancée est historique. Inimaginable il y a trois ans encore et conforme aux engagements du Ministre de la Santé, que j’avais rencontré, à ce sujet, en décembre 2015.

La loi israélienne reconnaît enfin la qualité des dentistes français et offre à présent toute la visibilité nécessaire à ceux d’entre eux qui ont pour projet de faire leur Alyah.

Cependant, cette nouvelle législation n’est malheureusement pas totalement rétroactive. Ainsi, les dentistes ayant échoué à l’examen théorique n’auront pas à le repasser et en seront définitivement dispensés, s’ils ont réussi l’examen pratique.

En revanche, le ministre m’a expliqué qu’il ne pouvait pas prendre de risque pour les patients quand des dentistes avaient raté l’examen pratique. Ceux-là devront le repasser.

Ce succès est le fruit d’années de travail.

Je tiens à le rappeler : rien n’aurait été possible sans la promesse personnelle que m’avait faite le Premier Ministre d’avancer sur les équivalences.

Ainsi, je rappelle que dès le 23 novembre 2014, le gouvernement Netanyahu a adopté une décision garantissant la facilitation de la reconnaissance des diplômes, annoncée, dans une conférence de presse, que nous avions organisée, par le Premier ministre en personne, en présence des représentants d’une cinquantaine d’associations francophone.

Même si les progrès ont parfois été lents, en raison notamment des élections de mars 2015, cette avancée majeure confirme l’attachement du Premier Ministre et de son gouvernement a l’Alyah notamment à l’Alyah des Français juifs, malgré des blocages opposés par les ordres professionnels (Guildot).

Les nombreux rendez-vous de travail et entretiens que j’ai eus avec le Premier ministre depuis deux ans ainsi qu’avec le Ministre l’Alyah Zeev Elkin et plus récemment avec le Ministre de la Santé Yaacov Litzmann ont eu un impact déterminant pour concrétiser les objectifs, et notamment pour supprimer les examens et réduire au minimum le nombre d’années d’expérience exigées.

Certains n’ont pas compris mon coup de gueule du 21 décembre dernier mais croyez-moi il était, à ce stade des négociations, indispensable pour accélérer le processus.

Comme je l’ai souvent rappelé, beaucoup ont aidé de près ou de loin à cette réussite. Je tiens à remercier les nombreuses associations francophones qui ont aussi travaillé sur ce dossier notamment le conseil des organisations de Olim, l’AAEGE, le CNEF, Qualita, AMI, EFI, Gvahim et d’autres ainsi que l’Agence juive.

Un mot particulier pour la presse francophone en Israël, qui a également joué un rôle fondamental.

Je tiens également à saluer plusieurs membres de la Knesset, dont Nurit Koren et Elie Elalouf.

Enfin, il y a eu le cas très touchant de mon ami le Dr David Tibi, très investi sur le sujet, qui a été largement médiatisé sur les réseaux sociaux et dans la presse israélienne. David a eu un impact émotionnel important. Je suis certain que ce chirurgien-dentiste de talent et de renom validera prochainement l’examen pratique.

Ce succès est encourageant pour la suite et je vais, sans attendre, aborder le cas d’autres métiers avec les autorités israéliennes.

Ainsi, dès la semaine prochaine, j’ai invité à l’Assemblée nationale le Ministre israélien de la Santé Yaacov Litzman, de passage à Paris, pour évoquer d’autres professions médicales en attente, notamment les infirmiers et pharmaciens, pour lesquels nous espérons obtenir les mêmes résultats que les dentistes ».

SA REAL NEWS