M.Habib: « l’ Intifada aux couteaux n’est pas réservée qu’à Israël »

Meyer Habib a publié hier sur les réseaux sociaux son émotion suite au double meurtre des policiers de Maganville et a comme nous fait un parallèle avec ce qui se passe en Israël ( cf ci dessous notre édito d’hier). Voici sa déclaration:

« ÉMOTION APRÈS LE MEURTRE TERRORISTE D’UN COUPLE DE POLICIERS A MAGNANVILLE : VERS UNE IMPORTATION DE L’INTIFADA DES COUTEAUX EN FRANCE ? »

« Au lendemain, du meurtre barbare d’un jeune couple de policiers à Magnanville, je voudrais tout d’abord exprimer mon immense émotion et témoigner ma profonde sympathie à la famille. Toutes mes pensées vont au petit Mathieu, qui a perdu ses parents à 3 ans d’une façon si tragique ! »

« Mais est-ce vraiment étonnant ; je ne le crois pas hélas ! »

« Cet assassinat lâche et ignoble par un djihadiste « radicalisé » au cri de « Allah Akhbar » marque un nouveau tournant dans la menace terroriste en France ».

« A mon sens, cet attentat confirme, par son mode opératoire, les craintes les plus sombres que j’exprime depuis des mois : l’« Intifada aux couteaux » n’est pas réservée qu’à Israël ! « 

« En effet, en apprenant la nouvelle, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à l’assassinat de Dafna Meir le 18 janvier dernier à Otniel, poignardée à mort sous le regard de ses six enfants par un terroriste palestinien ».

« J’avais déjà mis en garde après cet attentat que si nous ne condamnons pas catégoriquement ces attaques sauvages en Israël, nous avons, par avance, perdu la guerre contre le djihadisme, chez nous en France ». 

« A Paris, Orlando, Jérusalem ou, hélas, à Magnanville hier soir: il n’y a pas de différences entre les terroristes ! Il n’y a jamais de justification à assassiner des innocents. Jamais ».

La barbarie djihadiste puise sa haine à la même source : la haine de la France, la haine de l’Occident, la haine de nos valeurs, la haine des policiers, la haine d’Israël, la haine des Juifs ! 

« Je salue la décision du Ministre de l’Intérieur de ce matin, qui a décidé de permettre aux policiers de rentrer à leur domicile avec leur arme ».

« C‘est une demande que je fais depuis des mois !  »

« Il est essentiel que les policiers puissent garder leur arme de service en dehors des heures actives pour pouvoir faire face à une éventuelle attaque terroriste et aller directement au contact pour sauvegarder le maximum de vies humaines ».

« Je posais encore la question au Ministre de l’Intérieur le 2 juin dernier dans le cadre d’une audition de la commission d’enquête sur les moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 7 janvier 2015 ».

Lire aussi sur le même thème: attaque au couteau en France: bienvenu dans le quotidien des israéliens

SA REAL NEWS