BHL: « Qu’attend-on pour qualifier « antisémite » le meurtre de Sarah Halimi? Colère. »

 

Voici un extrait des conclusions du rapport d’expertise psychiatrique dans l’affaire du meurtre de Sarah Halimi qui fait réagir Bernard Henri Levy:

Sous l’effet d’une forte consommation de cannabis, Kobili Traoré, 27 ans, était pris d’une « bouffée délirante aïgue » mais ce trouble psychotique, selon l’expert, n’est « pas incompatible avec une dimension antisémite » du crime, qualification pas retenue à ce jour dans la procédure.

L’examen, réalisé par le docteur Daniel Zaguri, révèle que cette bouffée délirante est « notamment caractérisée par un délire persécutif polymorphe, à thématique mystique et démonopathique » (liée aux démons).

Si l’enquête n’a pas établi l’antisémitisme du suspect, l’expert fait l’hypothèse que « dans le bouleversement délirant, le simple préjugé ou la représentation banale partagée se sont transformées en conviction absolue »….

SA REAL NEWS