Les surdoués de l’Université de Tel-Aviv: à 18 ans dans la liste des jeunes les plus prometteurs de Forbes Israel

 

A 18 ans, Rina Sevostianov, étudiante du programme Alpha de l’Université de Tel-Aviv pour les surdoués et les meilleurs élèves des lycées, a réussi à entrer dans la liste des jeunes de moins de 30 ans les plus prometteurs du magazine Forbes Israël. Parmi ses succès exceptionnels: 1ère place aux Olympiades israéliennes de neurosciences et 8e place dans le monde, médaille de bronze aux Olympiades de Chimie, 1ère place dans la compétition des scientifiques et développeurs israéliens et co-inventeur d’un brevet international.

Le programme « Alpha » du Centre pour les futurs scientifiques de l’Université de Tel-Aviv et du Ministère de l’éducation est conçu pour les étudiants et étudiantes doués et talentueux et leur donne l’occasion de développer de manière significative leur potentiel particulier. L’une de ses étudiants les plus brillants, Rina Sevostianov, avait déjà en classe de seconde remporté la première place aux Olympiades de neurosciences en Israël, et la huitième place dans le monde (Compétition internationale Brain Bee). Au cours des deux années suivantes, elle a remporté une médaille de bronze aux Olympiades de chimie et est arrivée en tête de la compétition des scientifiques et développeurs israéliens. Elle a été co-auteur d’un article publié dans un magazine de premier plan et co-inventeur d’un brevet international.

Dans le cadre du programme Alpha, Rina mène des recherches dans le laboratoire du Prof. Ehud Gazit au Département de microbiologie moléculaire et de biotechnologie de l’Université de Tel-Aviv, sous la direction du Dr Lihy Abramovich. Son travail dans le domaine de l’ingénierie des matériaux est particulièrement novateur, et les résultats qui ont été révélé au cours de l’étude pourront servir au développement d’une structure d’échafaudage tridimensionnelle en ingénierie tissulaire. Ses recherches portent sur l’auto-assemblage des peptides (chaînes protéiques courtes) pour former un hydrogel, la caractérisation de ses propriétés et son utilisation comme structure tri-dimentionnelle qui servira de support à la croissance de nouvelles cellules.

 Apporter une contribution significative à l’humanité

« Contrairement à l’école, où on apprend à consommer de la connaissance, le programme Alpha représente pour moi la création de nouvelles connaissances », explique-t-elle. « C’est l’évènement qui m’a le plus influencé jusqu’ici et a créé un changement fondamental dans mon esprit ».

Aujourd’hui, Rina Sevostianov continue à travailler comme chercheuse à l’Université de Tel-Aviv et aspire à poursuivre ses recherches dans le domaine de l’ingénierie tissulaire pour pouvoir apporter une contribution significative à l’humanité.

Source : Les amis français de l’université de Tel Aviv