Macron ce soir: « La sécurité d’Israël n’est pas négociable, je le répète clairement avec la plus grande fermeté »

 

Le président Macron est actuellement au diner annuel du CRIF et voici les moments forts de sa prise de parole devant les invités et les personnalités:

-« En 2006, pour la première fois, un jeune français est mort assassiné parce qu’il était juif. Au nom des pires fantasmes antisémites. Depuis cette date, sur les territoires de notre nation, d’autres sont morts aussi, pour ce seul fait d’être nés juifs. Nous avons collectivement cru à tort que l’antisémitisme avait reculé dans notre pays. »

-« Je veux ici être parfaitement clair : la France ne renoncera jamais aux Juifs de France. Cette idée, je la bannis très clairement. La République protège à parts égales tous ses enfants. Parce que nous n’oublions le visage ni le nom de ceux qui ont souffert. »

-« Les responsables des institutions juives savent le travail accompli. Je comprends les inquiétudes. A vos côtés, au quotidien, nous sommes mobilisés. »

-« Il ne saurait y avoir demain le moindre renoncement aux Juifs de France. Ce devoir de protection est une nécessité et une réalité. Ce combat, c’est aussi la lutte contre l’antisémitisme sous toute ses formes, et notamment celui sur internet. »

-« La haine qui déferle sur internet est une réalité. Cette réalité, c’est aussi le boycott. Là dessus, je veux être complètement clair. Ces actions sont prohibées par notre droit. Je les considère comme indignes, et elles seront toujours poursuivies »

-« Je me battrai de toutes mes forces contre les endroits de la République où des jeunes enfants, parce qu’ils sont juifs, doivent partir. »

-« Je souhaite aussi que les liens se renforcent avec Israël. Cette année est une année croisée entre nos deux pays. Ce sera un moment historique, qui va rapprocher nos deux sociétés, françaises et israéliennes. Avec le gouvernement israélien, je souhaite que nous allions plus loin dans les partenariats, à tous égards, qui font vivre la relation. »

-« La sécurité d’Israël n’est pas négociable, je le répète clairement avec la plus grande fermeté. »

-« Au moment où mon ami Trump a déclaré unilatéralement son avis sur Jérusalem, je pense qu’il a fait une erreur, sur le plan sécuritaire. A un moment du processus, la reconnaissance de Jérusalem, comme capitale d’Israël et la Palestine viendra »

-Nous devons traquer et dénoncer l’antisémitisme, où qu’il se trouve. L’histoire du peuple juif coule dans les veines de la France. »

SA REAL NEWS